vendredi 30 octobre 2009

J'ose à peine imaginer

Pour comprendre, allez lire :
Imaginez (27/10/2009)

http://fr.canoe.ca/infos/chroniques/richardmartineau/archives/2009/10/20091027-083655.html

Voyons Richard, Denys (Arcand) t’as monté un beau grand bateau.

Il suit encore la politique, d’ailleurs, il y a toujours une critique sur le gouvernement dans ses films, il n’y a qu’à penser aux Invasions barbares (système de santé) ou L’âge des ténèbres (assurance emploi).

C’est peut-être plus subtil que l'était Falardeau, mais ça l’intéresse encore.

Sacré Denys!

La faute à l’argent

Tu affirmes que le gros problème en politique c’est l’argent. Une campagne ça coûte un bras, une jambe plus une centaine de milliers de dollars. Pour ramasser cet argent, les partis doivent (je cite) : se mettre à genoux et promettre toutes sortes de choses à toutes sortes de groupes.

Ouain…

C’est décevant.

Je ne peux pas dire grand-chose contre ça, c’est effectivement le talon d’Achille de notre système. Pas la politique, l’argent.

La solution

Selon toi, Richard, une partie de la solution se trouverait dans l’équité budgétaire pour chaque formation politique en campagne électorale. En d’autres mots, instaurer une sorte de plafond salarial à chaque parti pour les « motiver » à lever le nez sur les pots-de-vin et, par le fait même, ne pas promettre n’importe quoi à n’importe qui.

Tu ajoutes que les partis politiques en campagne électorale devraient se contenter d'un site Internet et de temps d’antenne sur le « Canal Campagne Électorale » (une idée de PKP, ça, Richard?), that's it, that's all.

Voyons Richard???

De quoi tu parles?

Un tel règlement serait un rêve pour les partis politiques.

Au lieu d’investir l’argent des promesses faites aux différents groupes dans la campagne, les politiciens vont l’investir dans… leurs poches.

Tu as raison de dire que ton opinion est utopique car un plafond pour les campagnes électorales n’aurait aucun impact majeur sur les « enveloppes brunes », ça ferait juste enrichir les politiciens encore plus.

Même que, d’après moi, un politicien est motivé d’avantage à promettre n’importe quoi en sachant que le cash ira dormir dans son compte (ou celui de son parti) plutôt que de le gaspiller dans la campagne.

À moins que ça soit pour s’acheter un chalet... (Ouais, je sais, c’est un mauvais jeu de mots avec « campagne »)

Encore des solutions

Tu vas plus loin en affirmant qu’on devrait abolir les partis et voter pour un seul individu.

Si je comprends bien, on voterait pour le Premier ministre, le ministre des finances, le ministre de l’éducation, le ministre de la santé, le ministre de l’escroquerie, etc…

Pis tout ce beau monde devra s’entendre et travailler main dans la main à construire un pays qui a de l’allure.

Richard!!!

As-tu vu combien de temps ça a prit aux Canadiens de Montréal avant d’avoir une chimie ensemble? Pis là, il y avait juste onze nouveaux joueurs!

Les membres de notre gouvernement n’auront pas assez de quatre ans pour s’entendre et tous être sur la même longueur d’onde! Tout le monde va tirer la couverte de son bord en espérant être réélu à la fin du mandat.

Pis qui va vouloir se présenter dans les postes qui ne sont pas valorisant comme ministre de la Commission canadienne du blé? Hein Richard? Qui? Qui???

Monsieur Quaker?

Aussi, as-tu pensé à la longueur des bulletins de votes? Si il faut voter pour chaque ministre, le bulletin va bien faire six pieds de long! Les gens vont rester 45 minutes dans les isoloirs, ça va créer des bouchons dans les bureaux de votes, ça va maugréer, pis le minable taux de votes risque de diminuer à quelque chose d’encore plus minable que minable.

Le plus drôle

Mais, le plus comique, c’est quand tu dis que tu abolirais l’opposition.

Hahaha!

Tant qu’à avoir le pouvoir, aussi bien l’avoir pour vrai. Rien de moins qu’un monopole politique! Une gang de personnes qui pourraient passer les lois qu’ils veulent sans se faire contredire.

Richard, les idées se polissent et deviennent meilleures quand on prend le temps de les défendre. Ça nous force à l’analyse.

Prend ça en note : « C’est à ça que sert l’opposition ».

Hahaha! J’en ris encore, abolir l’opposition… s’cuse moi…

Une dictature démocratique

Dans le fond, mon Richard, si je comprends bien…

Ce que tu veux c’est une forme de dictature.

Sauf qu’on pourrait élire nos dictateurs…

*Soupir

Ok, je vote pour monsieur Quaker…

:)

C’est mon opinion et je la respecte,
Pierre-Jean Jacques

5 commentaires:

RAINETTE a dit…

On dirait que tu niaises Richard toi là là mon petit sac sur la tête !!!
J'espère que tu lui enverras tes suggestions comme il en fait la demande ! Misère, déjà que ce n'était que des inepties que racontait Richaaaardddddd !!!!

RAINETTE a dit…

cool ton nouvel avatar ! Dans l'ombre de Martineau....hihi

PJJ a dit…

J'ai presque pris l'avatar que tu me proposais, puis je me suis dit: "d'là marde, m'a y aller avec ma vraie face!"

La barre noire, ce sont mes lunettes de soleil! ;)

RAINETTE a dit…

je t'avais reconnu....

T'as de si beaux yeux, quel dommage de les cacher :(!

Tu veux bien être mon 3e fils adoptif ?

Le vieux singe a dit…

Supprimer l'opposition!? loll Y vas pas de mains mortes! Pour moi, il parlait de ta petite personne! loll

Quant au vote, il y aurait non seulement moins de voix perdues lors du calcul du nombre de sièges attribués, mais en plus les citoyens iraient votés si nous passions au mode de scrutin par représentation proportionnelle! Pourquoi ne pas vivre a démocratie jusque dans les moindres raccoins?!

Enregistrer un commentaire

Exprimez-vous, c'est gratis!